L’origine du projet

« Il était une fois des cuisiniers de cantines et gestionnaire de collège réunis fin 2012, pour discuter de l’approvisionnement en produits locaux ». 3 ans après cette première rencontre à la cantine de Saint-Chabrais, professionnels de la restauration collective, producteurs, commerçants, consommateurs, élus ont souhaité relever un nouveau défi sur ce thème de l’alimentation.

P1080139

Premier atelier partagé des cuisiniers, le 24 octobre 2012 à Saint-Chabrais

Depuis le 1er janvier 2016, le Pays Combraille en Marche se lance dans une nouvelle aventure intitulée, « tendre vers le haut débit alimentaire local ».

En référence à une meilleure couverture du numérique sur notre territoire, nous souhaitons avec des acteurs volontaires et engagés, déployer une alimentation locale dans les cantines scolaires, collèges, EHPAD ou encore centre hospitalier, jusqu’à la couverture alimentaire de l’ensemble du territoire du Pays Combraille en Marche.

« A l’horizon 2025, 100% des restaurants collectifs valoriseront une ou plusieurs productions locales ».

Concrètement, de quoi s’agit-il ? Depuis 2013, les tests d’introduction de produits locaux réalisés par quelques cuisiniers, ont été approuvés par tous. Néanmoins, ces initiatives ponctuelles ne sont pas suffisantes et ne permettent pas de construire un approvisionnement pérenne. Il s’agit ainsi d’arriver à une meilleure adéquation entre la demande des restaurants collectifs et l’offre des producteurs, et de « massifier » une organisation alimentaire de proximité qui :

  • garantira une demande régulière avec des volumes déterminés collectivement
  • sera en mesure d’assurer une production et un approvisionnement local
  • et intègrera une dimension culturelle, sociale et affective

schémaboussole01

Quels moyens d’action ? Afin de mener à bien cette nouvelle mission, nous avons souhaité nous entourer et cela pendant une année, d’une équipe de 6 personnes où tous attachent à travers leurs approches, beaucoup d’importance aux questions alimentaires et agricoles (cf. rubrique « l’équipe »). Pendant plusieurs mois, ils souhaitent donc se positionner aux côtés des élus et techniciens du Pays, dans le déploiement d’une offre alimentaire de qualité adaptée au territoire. La démarche « sur mesure » et les outils d’animation et de production qu’ils proposent, favoriseront la participation, l’émergence et la conception de solutions par les acteurs eux-mêmes.

Au menu de cette année d’accompagnement et de co-construction : immersion spéciale chez les acteurs, forum de débugage des cuisiniers, voyage d’étude « exfiltrage des élus », cartographie des acteurs, mini-forum de la restauration collective, ateliers d’expérimentation…