C’est donc ce mercredi 25 janvier à Gouzon, que le groupe « gouvernance alimentaire » s’est retrouvé afin d’échanger et de valider les orientations stratégiques proposées par le prestataire du Haut débit alimentaire. Nous arrivons en effet, à la fin de la mission entamée en janvier 2016 et il s’agissait à l’occasion de ce quatrième rendez-vous, de donner un aperçu de tous les travaux réalisés et de prioriser les actions à mener dans le cadre du JALON 2 en 2017/2018.

Observatoire du HDA, ligne de livraison yaourts, com’en cantines, catalogue de l’offre, formations collective, commission menu… voilà un échantillon des sujets sur lesquels les participants ont pu échanger (cf. cartographie des actions ci-dessous). Ainsi, acteurs et partenaires ont pu constaté que les expérimentations se poursuivent, que certaines se pérennisent mais doivent encore progresser (exemple, passer pour la ligne de livraison des yaourts de l’évaluation des besoins à une planification), d’autres sont en sommeil ou au contraire, semblent être une priorité pour permettre au HDA de progresser.

Travailler davantage sur la gouvernance alimentaire…

Le groupe est aujourd’hui convaincu par la nécessité de poursuivre le HDA. Les résultats sont visibles et certains tests sont aujourd’hui, de véritables « démonstrateurs ». Néanmoins, certains précisent que tout ce travail réalisé, et cela bien avant le début du HDA, ne servira à rien si le territoire ne s’empare pas de cette question alimentaire. Comment poursuivre ? Qui fait quoi ? Voilà quelques de questions posées lors de cette rencontre.

« La Haut débit alimentaire ne doit pas uniquement reposer sur un noyau dure mais sur plusieurs pépins qui doivent porter une véritable stratégie alimentaire pour le territoire »

Les participants souhaitent donc à l’occasion d’une soirée de restitution des travaux, aborder ce point centrale de la gouvernance alimentaire en proposant notamment à certains acteurs (producteurs, élus, partenaires, consommateurs, cuisiniers…) d’intégrer cette dynamique. Ce temps qui viendra clôturer une mission de plus de 1 an, sera aussi l’occasion de (re)découvrir quelques actions phares, d’assister à plusieurs témoignages…

Enfin, d’autres priorités ont été exprimées par le groupe. Elles viennent dans la continuité de certaines actions et constitueront aussi une ambition nouvelle pour les acteurs du JALON 1 déjà impliqués en 2016 :

  • commencer à tester la planification (suite du test ligne de livraison yaourts)
  • travailler sur l’offre (accompagnement des producteurs…)
  • créer le club des cuisiniers-ières (des formations collectives mais aussi plus d’échanges informels, conseils…)
  • rendre visible et maîtriser le budget

Téléchargez ICI le diaporama de cette rencontre (en cliquant sur certaines images, vous accéderez à certains articles du blog).